CSIC dévoile trois nouveaux sous-marins dédiés à l’export

Après la vente de huit sous-marins S20 au Pakistan et trois S26T en Thaïlande, le groupe naval chinois CSIC continue à pousser ses pions et étoffer ses offres pour ce segment du marché d’armements mondial à la fois sensible géo-politiquement parlant et surtout très lucratif.

C’est à travers sa filiale d’exportation China Shipbuilding and Offshore International Company (CSOC) que le groupe étatique chinois a dévoilé, lors du salon Defense & Security 2017 qui a eu lieu du 6 au 9 Novembre à Bangkok, ses trois nouveaux sous-marins entièrement dédiés à l’export.

Et il ne s’agit pas de trois produits totalement différents les uns aux autres, mais une nouvelle famille de sous-marins conventionnels allant de 200 tonnes pour le plus petit et jusqu’à 1 100 tonnes pour le plus grand, pour pouvoir adresser aux besoins opérationnels variés et porte-feuilles de taille différente de clients potentiels.

Sauf le modèle le plus petit appelé MS200, c’est toute une gamme de vecteurs à propulsion anaérobie (Air Independent Propulsion, AIP) que CSIC propose aujourd’hui sur le marché. Selon une vidéo de présentation du groupe chinois, plusieurs pays se seraient déjà montrés intéressés, parmi lesquels figurent le nom de l’Algérie, le Cuba, l’Egypte, la Libye, la Birmanie, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et le Venezuela.

Les photos prises à Bangkok par nos partenaires de Navy Recognition montrent que l’industriel chinois laisse enfin de côté leur « amour » pour des sous-marins à double coque, un héritage de longue date venant de l’époque soviétique, et renoue avec le design de mono-coque. Cela témoigne d’un autre côté les progrès réalisés ces dernières années par le pays en terme de matériaux et d’un ensemble de technologies associées.

Le massif de ces trois nouveaux sous-marins chinois semble aussi avoir bénéficié de dernières recherches en hydrodynamique et en acoustique de l’Institut 701, principal bureau d’études du groupe CSIC sur les bâtiments de surface et sous-marins hors nucléaire, et reprend la forme trapézoïdale déjà observée sur les nouveaux navires du dernier batch de sous-marin diesel d’attaque Type 039B de la marine chinoise.

Cela permet de réduire davantage le bruit sous l’eau et améliore donc la survivabilité des bâtiments. Les purges alignées comme sur certains des nouveaux sous-marins tels que la classe Sōryū de la marine japonaise montrent aussi l’effort constant des Chinois à diminuer le niveau acoustique de leur vaisseaux sous l’eau.

En revanche, cette nouvelle gamme de sous-marins chinois n’a toujours pas adopté des barres en X (en Croix de Saint André), qui entraînent de meilleurs effet en navigation, ni de pompe-hélice qui est plus silencieux par rapport aux hélices conventionnelles, alors que les documents de recherche et les éléments rendus public ont suggéré que les nouveaux bâtiments chinois de nouvelle génération devraient en doter.

Un ancien officier technique de la marine chinoise a aussi souligné le fait que les industriels chinois deviennent non seulement plus transparents au niveau de la performance de leurs produits, mais aussi beaucoup plus confiants dans leurs relations avec les prospects et les concurrents. Il a également indiqué que les données sont quasi-identiques, sur certains aspect, entre le S26T pour la thaïlande et le Type 039B utilisé par la marine chinoise.

Mais la transparence de CSIC pourrait peut-être s’expliquer par l’arrivée prochaine, sinon déjà faite, d’une nouvelle classe de sous-marin AIP chinois Type 039C, qui serait « beaucoup plus avancé » que son prédécesseur Type 039B toujours selon la même source de la marine chinoise. Une habitude que l’on a observé depuis longtemps chez les Chinois qui s’autorisent à dévoiler les produits d’une ancienne génération quand une nouvelle est en route.

 MS200Classe 600tS1100S20S26TType 039B
ClientPakistanThaïlandeChine
ArchitectureMono-coqueMono-coqueMono-coqueDouble coqueDouble coqueDouble coque
Longueur (m)~ 30~ 50~ 606677,777
Maître-bau (m)3,64,55,688,68,6
Hauteur (m)4,45,66,88,29,29,2
Déplacement Normal~ 200t~ 600t~ 1 100t~ 2 300t~ 2 550t~ 2 570t
Vitesse maximale
(En plongée)
~ 8 kt~ 15 kt~ 15kt~ 18kt~ 17kt
Vitesse maximale
(En surface)
~ 9kt
Autonomie en plongée~ 120 mn268 mn
(80% Batterie)
Autonomie en plongée
(AIP)
400 mn800 mn768 mn
Autonomie maximale~ 1 500 mn2 000 mn~ 3 000 mn~ 8 000 mn
(16 nœuds)
2 000 mn
Autonomie (jour)153021 (AIP)
65 (Max)
Profondeur (m)200200300300300
Équipage6 + 8 (FS)151838
ArmementsTorpilles et Mines10 Torpilles

Mis à part des sous-marins dont la conception et la performance se rapprochent de celles des autres puissances marines traditionnelles, l’industrie chinoise travaille aussi sur son niveau des services afin de mieux concurrencer les acteurs habituels de ce marché, à savoir la Russie, la France, l’Allemagne, le Japon et la Corée du Sud.

En plus des garanties de plus longue durée sur la maintenance des bâtiments et la disponibilité des pièces de rechange, ainsi qu’un package complet pour former des sous-mariniers de client par la marine chinoise, CSIC propose aussi d’aider leurs clients à construire les infrastructures au sol pour supporter les activités des sous-marins, comme cela pourrait être le cas pour la Thaïlande si l’on croit à certaines sources locales.

Pour les clients dont le budget est plus serré ou les besoins opérationnels sont de niveau moins élevé, les vieux sous-marins retirés du service actif par la marine chinoise puis rétrofités constituent aussi une autre solution possible. La marine bangladaise par exemple a réceptionné, en Novembre 2016, deux sous-marins de classe Type 035G pour la modique somme de 200 millions de dollar US.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

LEAVE A COMMENT