La Chine prévoit 14 satellites météorologiques d’ici 2025

Le séminaire du développement des satellites Fengyun, co-organisé par la CMA (China Meteorological Administration) et la SASTIND (State Administration for Science, Technology and Industry for National Defence), s’est tenu du 4 au 6 Juillet 2016 à Pékin.

L’objectif de la réunion –  qui réunissait les principaux acteurs du pays dans la météorologie, comme l’Académie chinoise des Sciences, l’Académie chinoise de l’Ingénierie, l’Administration spatiale nationale chinoise CNSA ou encore le groupe aérospatial CASC – est de définir une feuille de route du développement des satellites météorologiques chinois (la famille Fengyun) de maintenant jusqu’à 2040.

Les experts se réunissent pour définir la feuille de route 2021-2040

Les experts se réunissent pour définir la feuille de route 2021-2040

Le directeur de la CMA Guo Guang  ZHENG (郑国光) indique dans son introduction que, depuis les années 70′, la Chine a déjà lancé 14 satellites météorologiques et parmi eux 7 sont toujours en orbite.

Grâce aux satellites géostationaires FY-2 et héliosynchrones FY-3, plus de 2500 entreprises et organisations chinoises exploitent chaque jour les données récoltées, qui sont également utilisées par les partenaires étrangers. Le retour sur investissement est estimé à 1 : 40.

La précision de la prévision de météo augmente aussi au fur et à mesure que les satellites de nouvelle génération sont mis en réseau. Par exemple, les prévisions de trajectoire de cyclone en 2015 ont atteint une précision de ± 66km, un niveau mondial.

Après 3 jours de réunion, les grandes directives ont été discutées et validées entre les principaux décideurs. Il en ressort que 14 nouveaux satellites météorologiques seront lancés d’ici 2025, dont :

  • 1 x FY-2 en orbite GEO
  • 4 x FY-3 en orbite SSO
  • 3 x FY-4 (nouvelle génération) en orbite GEO
  • 2 x satellites de mesure des précipitations par radar
  • 1 x satellite en orbite crépusculaire
  • 1 x satellite de sonde par micro-onde en orbite GEO
  • 1 x satellite de détection de gaz à effet de serre
  • 1 x satellite de surveillance de l’environnement atmosphérique

Ce vaste programme de lancements viendra remplacer une partie de satellites vieillissants, et renforce la couverture fonctionnelle et temporaire du réseau existant.

Aujourd’hui, la Chine compte 4 satellites météorologiques en orbite GEO et 3 en orbite SSO.

Henri K.

Reportage de CCTV :

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT