La Chine confirme le développement du bombardier lourd

Le 1er Septembre 2016, le Commandant en chef de l’armée de l’air chinoise confirme devant les médias que le développement d’un nouveau bombardier longue portée est en cours.

Le général d'armée aérienne MA Xiao Tian

Le général d’armée aérienne MA Xiao Tian

« La force aérienne chinoise est maintenant entrée dans une phase de transition, nous voulons bâtir une force aérienne puissante à la fois défensive et offensive, » déclare le général d’armée aérienne MA Xiao Tian, « notre capacité de frappe longue portée s’est beaucoup améliorée par rapport au passé, et une amélioration encore plus importante est à venir. »

« Nous sommes en train de développer une nouvelle génération de bombardier longue portée, vous le verrez. » précise le général chinois, en réponse aux questions des médias lors de la journée portes-ouvertes de l’armée de l’air chinoise à Changchun, dans le Nord de la Chine.

Né en Août 1949, MA a rejoint l’armée de l’air chinoise en 1965. L’ancien instructeur de vol et pilote de chasse, l’homme de 67ans a grimpé progressivement les échelons au sein de la force aérienne chinoise qu’il a pris le commandement depuis Octobre 2012.

Pourquoi un bombardier longue portée ?

Maintenant que le développement d’un bombardier longue portée n’est plus un mythe, on peut se poser la question suivante : Pourquoi un tel vecteur ?

En principe, avec les H-6K modernisés et la portée des missiles KD-20, l’armée de l’air chinoise possède déjà une capacité de projection stratégique conséquente dans un rayon de 5 500km.

Ce rayon couvre la totalité de la première et la deuxième chaîne d’îles, de l’Inde, de l’Asie Sud-Est, du Japon, d’une partie Nord de l’Australie, et bien évidemment, de Guam également.

Alors pourquoi vouloir aller encore plus loin ?

Pourquoi un nouveau bombardier longue portée ?

Pourquoi un nouveau bombardier longue portée ?

Si on regarde maintenant sur une carte, il n’est pas difficile de remarquer qu’après Guam, où se trouve maintenant une bonne partie des forces américaines dans le Pacifique de l’Ouest, il ne restera plus que le Hawaï et l’Australie en position d’appui de second ligne.

La dominance du Pacifique est comme le rôle de l’US Dollar, ce sont deux points que défendent à tout prix les États Unis, et ce sont aussi sur ces deux points que la Chine compte arrive en tant que challenger.

Dans cette optique, disposer d’un vecteur capable de menacer plus sérieusement en profondeur son plus grand adversaire, avec les vassaux qui vont avec, ne paraît pas une idée idiote de la part des Chinois.

Mais techniquement il reste encore des points à résoudre.

2016 08 30 - Le missile de croisière KD-20 se dévoile au public - 09En premier lieu, contrairement aux Etats Unis, la Chine n’a aucun pied-à-terre dans le Pacifique. Quand les B-2A peuvent se poser tranquillement à Guam, les futurs bombardiers chinois n’ont malheureusement pas ce privilège.

Il faudra donc une plateforme au moins équivalent au B-2A américain, c’est à dire avec une distance franchissable de 11 000km, pour assurer un rayon d’action de 5 000km. Il s’agirait donc d’une plateforme qui pèsera de plus de 150t au décollage.

Et pour traverser la première et la deuxième chaîne d’îles en toute « tranquillité », sans avoir besoin d’être escorté par toute une armada dans l’air ou sur mer, la plateforme doit soit s’appuyer sur la vitesse, soit sur la discrétion. Il n’y a donc pas beaucoup de configurations possibles.

Quant bien même que la plateforme d’un rayon d’action de 5 000km existe, il faudra également développer les armes d’une portée supérieure à 4 000km.

Et pour réaliser l’un et l’autre, il faut non seulement de la volonté politique, mais aussi du financement et des compétences.

Bombardier longue portée « H-20 » ?

D’aussi loin que je m’en souvienne, les rumeurs sur le développement d’un bombardier furtif intercontinental en Chine datent depuis au moins 12 ans, mais peu d’éléments ont réellement fuité.

A l’époque, l’Institut 603 du groupe AVIC à Xi’an, qui a développé par exemple le chasseur-bombardier JH-7 et l’avion de transport militaire Y-20, étudiait plusieurs configurations aérodynamiques différentes et ce depuis le début des années 2000′.

L’une des configurations étudiées par Xi’an est un bombardier conventionnel supersonique, et une autre en configuration aile-volante quadruple moteurs comme le B-2 américain. Quelle drôle de coïncidence…

Cette deuxième configuration aurait été sélectionnée en 2011, et elle aurait bénéficié de l’aide de la part de l’Institut 601 de Shenyang, qui a de l’expérience en développement des drones d’aile-volante.

2016 09 02 - La Chine confirme le développement du bombardier lourd - 06

UCAV Sharp Sword développé par l’Institut 601 de Shenyang

Plus tard, selon un article publié par le groupe AVIC en Avril 2013, un certain « projet stratégique » est « reparti en pleine vitesse », mais le texte laisse entendre qu’il n’y avait « aucun marché pour le moment, seulement des planifications », donc probablement pas encore de décision ferme de l’armée.

Il a fallu attendre plus d’un an et demi de plus pour apprendre qu’une certaine maquette physique, « ressemblant à une chauve-souris noire et grise », a été construite. Plusieurs personnalités importantes de l’armée et de l’industrie aéronautique l’ont rendu visite.

Dans un article paru dans le journal du groupe AVIC en Novembre 2015, il y est mentionné que le centre R&D en aéronautique d’AVIC, qui est fondé en Janvier 2014 en fusionnant le bureau d’études de Xi’an et de Hanzhong, a terminé le développement d’un « cockpit multi-équipages multi-missions » et d’une « double entrées d’air dorsales en forme de dent de scie et avec des conduites en forme de S ».

Pour ces entrées d’air dorsales en forme furtive, on pourrait avoir un premier aperçu sur la page de l’Institut de recherche en aérodynamique d’AVIC.

2016 09 02 - La Chine confirme le développement du bombardier lourd - 08

Les maquettes numériques d’un « projet majeur » sont également disponibles, toujours selon le journal China Aviation News d’AVIC dans un article publié en Décembre 2015. Ceci semble suggérer que le programme était en phase de conception détaillée, et s’apprête à passer en modélisation de processus industriel.

Maquettes numériques d'un bombardier aile-volante, extrait d'une thèse de l'Université d'aéronautique et d'astronautique de Nankin

Maquettes numériques d’un bombardier aile-volante, extrait d’une thèse de l’Université d’aéronautique et d’astronautique de Nankin

Et la déclaration d’hier du Commandant en chef de force aérienne chinoise semble confirmer toutes ces rumeurs et ces informations apparues depuis ces années.

On se rappelle bien sûr l’histoire que l’adjoint commandant en chef de l’armée de l’air chinoise qui avait révélé l’existence du projet J-20 en 2009 et l’avion a pris son vol deux ans plus tard.

Et si on verra bientôt un « Batwing » chinois au-dessus du Pacifique d’ici 2025 ?

L’affaire à suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Hi, Henry; the following cryptic message popped up on BBS recently:

    « 汉宫燕飞君王安,唐城月明佰刀寒

    逆水行船志愈坚,丹心铸剑登高山 »

    Do you think it has something to do with the H-20 bomber?

    Thanks!

  • Pourquoi y a-t-il 1 petite veine après l’entrée d’air, sous les 2 veines moteur, sur la maquette numérique ? prélèvement d’air moteur pour les groupes de conditionnement ?

      • j’ai bien reçu celui de vendredi, avec le guide révisé, y’a plus qu’à potasser ! juste une question qui demeure sur la faisabilité de publier avec mon nom et non mon pseudo

  • A year or two ago, it was rumored that components of the first prototype has begun manufacturing. Have you heard similar rumors?

  • I guess we should assume that the first flight will be January 11, 2018! 😀

LEAVE A COMMENT