CH-4 : Comment un drone MALE est converti en lutte contre l’incendie

On a du mal à imaginer quand les drones MALE armés CH-4 sont en train de livrer bataille contre les terroristes en Moyen Orient, le même modèle en Chine est servi pour combattre un autre « ennemi » – les incendies de forêts. Mais c’est justement ce qu’il s’est passé récemment à Mohe, le comté chinois le plus au nord, bordant la frontière avec la Russie.

Selon un article paru dans le Quotidien du Peuple, plusieurs provinces nordiques de la Chine ont été victimes de l’incendie de forêt ces derniers temps, notamment dans la province de Mongolie intérieure et Heilongjiang.

Malgré la mobilisation d’importants moyens aériens, comme les avions MA-60 et Y-12 ainsi que les hélicoptères lourds Mi-26TC, la situation relativement complexe des zones montagneuses dans la région a rapidement mis en évidence les limites (humaines) de ces moyens traditionnels de reconnaissance.

C’est dans ce contexte que le drone CH-4, conçu par la CAAA, filiale du groupe aérospatial chinois CASC, a été déployé pour mener plusieurs missions à Mohe, dans le but de démontrer et évaluer sa capacité à effectuer la reconnaissance à longue durée et jouer le rôle du relais de communication en zones reculées.

Avec une autonomie de 40 heures en vol et doté de plusieurs types de capteur, le CH-4 permet aux sapeurs-pompiers de contrôler un plus vaste terrain plus longtemps, avec moins de moyens matériels et humains, et de réduire plus efficacement les pertes associées.

Les premiers retours du terrain montrent que le déploiement de CH-4 ne nécessite pas de lourd soutien logistique au sol en comparaison des avions, et présente des avantages non négligeables en terme d’économie, réactivité et adaptabilité à l’environnement.

C’est probablement pour ces raisons que plusieurs organisations gouvernementales chinoises commencent à s’intéresser sérieusement à la dotation des drones, comme moyen de surveillance et de télédétection dans la prévention et la lutte contre les incendies de forêts.

Enfin, on voit aussi à travers ces démonstrations que la CAAA cherche à élargir activement les champs d’application pour son drone MALE vedette, conçu initialement pour les missions militaires.

A part la prévention et la lutte contre les feux de forêt, une autre version civile de CH-4 a déjà été développée pour la surveillance maritime, en collaboration avec l’Administration océanique d’Etat en 2015.

CH-4

L’image d’une fuite d’huile en mer photographié par un drone CH-4.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT