Cette grue qui recharge les missiles dans le VLS de destroyer Type 052D

En Mai 2015, les spotteurs de la ville de Shanghai, qui partaient sur un ferry pour photographier les navires militaires en cours de construction au chantier naval Changxing Jiangnan, ont été surpris par la présence d’une grue près de système de lancement vertical (Vertical Launching System, VLS) d’un destroyer Type 052D.

Etant donné la hauteur du pont et l’angle de prise de vue de ces premières photos, personne n’était en mesure de dire, avec certitude, si la grue se trouvait sur les silos ou si elle est installée à côté, sans parler de ses fonctions.

En clair, avons-nous ici le même type de grue intégrable dans certaines versions antérieures (Mod 0 à 2) du VLS américain Mk 41, qui sert à recharger les silos en mer, ou il s’agit simplement d’une grue amovible employée par le chantier naval pour faire avancer les travaux d’armement du navire ?

Les nouvelles photos apparues quelques mois plus tard semblent avoir au moins suggéré une chose – la grue en question serait utilisée pour recharger les silos de VLS sur les navires.

En effet, nous pouvons voir la même grue sur le VLS à l’avant comme à l’arrière du destroyer en cours d’armement, avec à son côté un tube de silo supposé de type CCL (Concentric Canister Launcher), qui permet de ne plus avoir la conduite d’échappement de flamme commune par module de VLS, et rend chaque silo compatible au lancement de type froid et chaud à la fois.

Mais, cette nouvelle révélation ne résout en rien la vraie interrogation qui suit : Est-ce que cette grue qui aide effectivement à recharger le VLS est intégrable dans ce dernier, auquel cas elle occupera la place de quelques silos qui les rend inexploitables et réduisant ainsi le nombre de silos dédiés aux armements ? Ou si la grue est amovible et donc un destroyer Type 052D a bel et bien tous ses 64 silos de disponibles pour les différents missiles, idem pour le « grand » destroyer Type 055 qui se dote du même modèle de VLS universel ?

Jusque-là, nous ne sommes certains que sur les trois points suivants :

1- Les Chinois ont choisi de mettre en place une grue intégrée sur leur VLS « circulaire » de modèle H/AJK-03, qui équipe les six destroyers de Type 052C, et ce malgré le retour d’expériences négatif de l’US Navy sur l’utilité et l’efficacité de ce type d’engin.

2- Cette nouvelle grue photographiée sur les destroyers Type 052D se positionne soit sur le dessus du VLS, soit sur le côté. Dans les deux cas, elle doit être fixée solidement, d’une manière ou d’une autre, pour pouvoir remplir ses fonctions et lever jusqu’à deux tonnes de charge.

3- Les quelques rares images du VLS de Type 052D avec tous les silos grands ouverts montrent qu’il n’existe pas de silos « fusionnés » comme sur les anciens Mk 41 Mod 0 à Mod 2, qui fournissent l’espace nécessaire pour héberger la grue intégrée.

Si le point 1 nous dit que la marine chinoise a déjà eu de « l’antécédent » à implémenter ce genre d’engin sur les VLS de leurs navires de guerre, le point 3 indique en revanche qu’il est techniquement impossible de mettre une grue rétractable avec flèche télescopique dans un et un seul silo.

Ceci étant, ce dernier point ne constitue pas un argument par « négation » pour confirmer que le nouveau VLS universel ne bénéficie pas d’une grue intégrée, seule la réponse claire au pointe 2 permet de boucler la boucle.

Or, après de longues heures de recherches, aucune trace n’a été trouvée sur cette fameuse grue, ni sur son origine, ni sur sa manière de fonctionner ou d’être fixée.

Et quand on est au point mort, on revient au point de départ – Si la grue est conçue pour supporter ce nouveau VLS, alors il paraît logique que les deux aient été développés par la même organisation. Le VLS étant plus « visible », il serait donc plus facile de trouver des éléments sur lui et étendre ensuite vers notre cible.

Mais, qui a développé ce VLS universel pour les nouveaux destroyers Type 052D et Type 055 ?

En fait, ce nouveau VLS sans conduite d’échappement de flamme commune est conçu par l’Institut 713 du groupe naval chinois CSIC, le même bureau d’études qui a développé le VLS de modèle H/AJK-16, installé aujourd’hui sur une vingtaine de frégates Type 054A.

Et en limitant nos recherches sur les développements de cet institut durant ces 10 dernières années, nous sommes parvenus enfin à mettre la main sur quelques documents intéressants, dont l’un qui donne certains détails sur une grue hydraulique et embarquable conçue par l’Institut 713.

Il s’agit d’un ensemble démontable, qui est « stocké près du quai » en temps normal pour ne pas occuper inutilement de l’espace sur les navires, et prêt à s’assembler et « fixer sur des points d’ancrage spécifiques à bord« .

Ces points de fixation devraient disposer chacun d’une ouverture ronde en haut, et des ouvertures de forme carré sur les côtés. La base de la grue est ensuite fixée dessus sur huit points différents.

Et en observant de près le VLS d’un destroyer Type 052D, nous pouvons justement remarquer la présence de plusieurs bouts métalliques, avec des ouvertures rondes par dessus et carrées sur les côtés.

Le mystère de la grue de destroyer Type 052D semble être enfin résolu – la base en carré de la grue est fixée par dessus de quatre silos d’une cellule de huit. Elle permet de recharger les silos du nouveau VLS universel, mais n’est pas intégrée dedans.

Ces destroyers de la marine chinois ne sont donc pas capables de recharger en mer leurs 2 × 32 silos, mais en contre-partie ils disposent de tous leurs silos pour les armements, incluant les missiles anti-navires YJ-18A de nouvelle génération qui ne peuvent être installés qu’aux huit silos à l’avant du navire, près de la plateforme de CIWS H/PJ-12.

Si on devrait se laisser maintenant avec une toute dernière question – une « petite » – c’est que pourquoi le chantier naval Jiangnan utilise deux méthodes différentes pour manutentionner les tubes de lancement ?

En effet, des photos montrent que, en plus de la grue que nous avons étudié longuement ici, ils ont aussi déployé une sorte de grande grue sur portique pour transporter les tubes CCL jusqu’aux navires.

Est-ce que la manutention des tubes se fait en deux étapes, la première consiste à poser d’abord les tubes sur le pont, puis laisser la grue « embarquée » de terminer l’insertion ? Ou les deux méthodes sont utilisés en fonction des cas ?

A noter que, lors de nos recherches autour du sujet, nous sommes tombés sur des études à la fois étranges et passionnantes.

Par exemple, le département des équipements de la marine et le Beijing Institute of Space System Engineering ont co-étudié, dans le cadre du programme de recherches fondamentales 863, un bras robotique capable de charger ou recharger rapidement un module de VLS disposant à lui seul 80 silos, alors qu’un module standard des grandes majorités de VLS dans le monde n’en a que huit.

Ce document universitaire publié en Octobre 2014 laisse aussi penser que les projets d’amélioration d’un nouveau système VLS, plus dense, seraient en cours. Mais l’étude du bras robotique en elle-même reste très sommaire, qui devrait être encore au stade d’évaluation des opportunités.

VLS

Le module de 80 silos d’un VLS associé à l’étude d’un bras robotique de chargement

Cette densité de silos dans un seul module nous permet tout de même de faire le rapprochement avec l’hypothétique projet de l’Asenal ship semi-submersible en Chine, que nous avons parlé récemment dans le dossier « La Chine a-t-elle fait renaître l’Arsenal Ship, mais en semi-submersible ? ».

Qui a dit qu’une simple grue ne cache pas des grande histoires derrières ?

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Have you considered becoming a specialist in OSINT?

LEAVE A COMMENT