C919 : 2e vol d’essai et 130 nouvelles commandes

146 jours après son vol inaugural, le prototype 10101 de l’avion de ligne moyen courrier chinois C919 a enfin mené son deuxième vol d’essai, hier, dans l’aéroport international de Pudong à Shanghai.

L’avion qui garde sa livrée initiale en blanc, bleu et vert s’est décollé de la piste n°4 à 07h22 du matin avec un équipage de cinq personnes. Ce premier prototype de C919 a ensuite volé vers le nord, au dessus de la mer de Chine orientale, en survolant l’île de Hoành Sa, Chongming ainsi que la ville de Qidong et de Nantong, avant de revenir sur Shanghai et se poser vers 10h08, après un vol qui a duré 2h et 46 minutes.

C’est donc deux fois plus long que le vol inaugural qui a eu lieu le 5 Mai cette année, avec une zone de vol deux fois plus large.

Le C919 a également atteint une vitesse de pointe à 250 nœuds avec le train rentré pour ce nouvel essai. Lors de son premier vol il y a cinq mois, la réglementation chinoise a obligé l’avion de restreindre sa vitesse à 180 nœuds environ et le train sorti.

La tour de contrôle aérien à Nantong avait indiqué sur son compte de Weibo (Twitter à la chinoise) que le C919 allait normalement se poser vers 11h00. On ignore donc s’il s’agit d’une information erronée ou le deuxième vol a effectivement été écourté.

A noter qu’un ARJ21-700 immatriculé 107 a aussi effectué son vol d’essai au même temps que le C919, c’est donc la première fois que deux avions de ligne « Made in China » volent ensemble. Le message est très symbolique.

En plein préparation pour continuer ses essais en vol à Yanliang (阎良), près de la ville de Xi’an où se trouve le centre national CFTE (China Flight Test Establishment), plus grand et mieux équipé pour les différents programmes de test, le C919 #10101 va encore mener une trentaine de vol d’essai, avec plus de 200 points de contrôle, avant de quitter la région de Shanghai.

C’est donc à Yanliang que le C919 va mener la plupart de ses qualifications en vue d’obtenir la certification de type (TC, Type Certificate) des autorités chinoises CAAC, une première étape incontournable pour que l’avion puisse assurer ses vols commerciaux en Chine.

Le vol de Shanghai à Yanliang d’une distance de 1 400 km sera alors le premier vrai test pour le programme C919.

Pour la suite du programme, le deuxième prototype de C919, immatriculé 10102, est actuellement en assemblage dans la FAL de l’avionneur COMAC à Shanghai. Le circuit électrique de l’avion est déjà connecté et alimenté depuis le 28 Juillet, et l’appareil devrait s’envoler pour la première fois avant la fin d’année.

Un nouvel aéroport et quatre autres prototypes seront construits également pour accélérer la phase d’essais.

En attendant, le carnet de commandes de C919 continue à grossir. Le 19 Septembre, lors du Salon aéronautique de Pékin, COMAC a signé des nouvelles commandes de 130 appareils avec quatre sociétés de leasing chinoises, portant le nombre total à 730 appareils selon le communiqué.

Bien que les 27 clients actuels de C919 sont essentiellement des compagnies ou des sociétés sino-chinoises, qui démontre d’ailleurs le soutien politique de l’Etat chinois au programme, mais la Chine n’a pas perdu l’espoir de voir ses fleurons d’aéronautique voler dans le ciel des autres continents.

Lors de sa visite en Allemagne fin Mai, le Premier ministre chinois a demandé du soutien auprès de la Chancelière Angela Merkel dans l’obtention du TC d’EASA pour le C919, sans lequel l’avion ne pourra jamais entrer dans l’espace aérien européen.

Sachant que ce genre de certificat n’est pas uniquement d’une question technique mais aussi politique, surtout pour un nouvel acteur potentiellement menaçant, il faut voir quel genre d’échange d’intérêt pourrait être servi par la Chine pour persuader l’Europe et les Etats Unis (FAA) d’accepter, à terme, le C919.

Mais aux dernières nouvelles, EASA aurait déjà accepté de traiter la demande de certification de l’avion chinois.

A suivre.

Henri K

 

Nota Bene : Airbus A320, Boeing 737 et COMAC C919

 Airbus A320Boeing B737-800Comac C919
Longueur37,57 m39,50 m38,90 m
Hauteur11,76 m12,50 m11,95 m
Envergure34,10 m35,70 m35,80 m
Distance franchissable6 100 km5 765 km5 555 km
Plafond12 000 m12 500 m12 131 m
Vitesse1 004 km/h885 km/h900 km/h
Capacité150 à 180 places162 à 189 places158 à 174 places
Post Tags
Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

No comments

LEAVE A COMMENT