Les bombardiers chinois tournent de nouveau autour de Taïwan

A peine une semaine après la précédente manœuvre similaire, huit bombardiers régionaux chinois H-6K, séparé en deux groupes, ont de nouveau fait un tour complet de l’île de Taïwan.

Mais l’armée de l’air chinoise a rajouté une « nouveauté » – les bombardiers n’ont pas volé seuls et sont accompagnés d’un avion ELINT Y-8CB, aussi appelé GX-1, et un avion de brouillage électronique longue portée Y-8G (GX-3) durant cette sortie qui a eu lieu ce jeudi 20 Juillet.

Selon le communiqué du ministère taïwanais de la Défense, les escadrilles chinoises ont décollé dans la matinée et l’armée taïwanaise a réagi suivant la réglementation des « situations inattendues », mais on ne sait pas quelle mesure exacte a été entreprise.

L’armée japonaise, quant à elle, a dépêché plusieurs avions de chasse pour intercepter les appareils chinois. Le rapport officiel donne d’ailleurs plus de précisions sur le parcours des avions chinois autour du Taïwan.

Un premier groupe aérien de quatre H-6K est parti de la base Anqing de la 10ème division et a traversé le détroit de Miyako, tandis qu’un deuxième groupe de quatre autres bombardiers et les deux avions de guerre électronique a décollé du sud de la Chine et est entré dans l’océan Pacifique par le détroit de Bashi, situé entre les Philippines et Taïwan, avant de regagner le continent par le détroit de Miyako.

Les deux groupes ont donc fait un tour complet de Taïwan dans les deux sens des aiguilles d’une montre.

Taïwan

La trajectoire des différents avions militaires chinois (Image : 統合幕僚監部 )

Il est à noter que le blog de l’armée de l’air chinoise a également publié deux photos sur les bombardiers H-6K qui ont participé à cette « campagne d’entraînement », avec comme seul commentaire « Normalisation ! » répétée trois fois.

Il est de coutume en Chine de dire que les choses importantes il faut les répéter trois fois de suite. On comprend donc que le nombre de ce genre de manœuvres, pour sortir de la première chaîne d’îles et entrer dans l’océan Pacifique, et accessoirement voler autour de l’île de Taïwan, sera augmenté de manière progressive et régulière.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comment

LEAVE A COMMENT