Bientôt un 1ᵉʳ destroyer Type 052D en mer Baltique

Trois navires de guerre chinois, dont le nouveau destroyer 173 Changsha de Type 052D, ont largué les amarres dimanche matin au port de Sanya et font actuellement route vers l’Europe.

Ils vont participer à la première phase des exercices navals sino-russe « Joint Sea 2017 » qui aura lieu fin Juillet à Saint-Pétersbourg et Kaliningrad, en mer Baltique.

C’est donc la première fois que ce destroyer chinois de dernière génération débarque dans la région. Ce deuxième Type 052D de série est accompagné par la frégate 571 Yuncheng de Type 054A et le pétrolier-ravitailleur 964 Luomahu de Type 903A, composition standard d’une flottille chinoise avec deux vaisseaux de premier rang et un navire de soutien logistique.

Type 052D

Les deux destinations de la flottille chinoise en mer Baltique

Le trajet de la flottille chinoise n’a pas été détaillé pour le moment, mais elle devrait de tout logique traverser l’océan Indien et le canal de Suez pour entrer dans la mer Méditerranée, avant de passer par le détroit de Gibraltar pour gagner la Manche, la mer du Nord puis la Baltique.

Le sujet principal de cette nouvelle édition d’exercices navals conjoints entre la Chine et la Russie, organisés une fois par an depuis 2012, est le sauvetage en mer et la protection des activités économiques maritimes.

Le « Joint Sea 2017 » sera séparé en deux parties – à part les manœuvres en mer Baltique, les deux marines prévoient également de se déployer en mer du Japon et mer d’Okhotsk d’ici fin Septembre.

En 2016, les forces navales chinoises et russes ont mené leurs exercices conjoints en mer de Chine méridionale, qui ont inclus pour la première fois le sujet de l’assaut amphibie sur une île.

Le choix des lieux de ces manœuvres militaires, dans les zones de tension potentielles pour l’un et l’autre, montre clairement un soutien mutuel entre les deux pays mais ne signifie pas nécessairement une intention d’intervenir conjointement en cas de problème, du moins pas pour le moment.

A noter que, il s’agit de la première participation à un exercice « outre-mer » pour un destroyer de Type 052D. Le bâtiment, 173 Changsha, mis à flot en fin Décembre 2012 et admis au service actif par la flotte du Sud en Août 2015, déplace dans les 6 000 tonnes et représente aujourd’hui le navire de premier rang le plus avancé en Chine. Mais il sera bientôt détrôné avec l’arrivée imminente du Type 055, une nouvelle classe de destroyer (croiseur selon l’OTAN) de 12 000 tonnes, dont la mise à l’eau du premier bâtiment serait prévue d’ici fin Juin.

Type 052D

A droite, 173 Changsha de Type 052D, et à gauche un destroyer de Type 052C

Doté notamment d’un radar AESA à faces planes de Type 346A et une large panoplie d’armements dans ses 64 silos à lancement vertical, le Type 052D est une nouvelle génération de destroyer multi-rôles chinois avec une penchant pour les missions anti-aériennes. Cinq bâtiments de cette classe sont actuellement en service actif et au moins sept autres sont en cours d’armements.

Selon une source proche du dossier, la marine chinoise aurait commandé 8 coques supplémentaires, sur la base de 18 bâtiments acquis précédemment. Le Type 052D deviendra donc probablement la classe destroyer la plus construite en Chine.

Type 052D

La frégate 571 Yuncheng de Type 054A

La frégate 571 Yuncheng, quant à elle, est le 5ème de série de la classe de frégate Type 054A. Admis au service actif en Janvier 2010 dans la flotte du Sud, le navire de 4 000 tonnes a déjà mené plusieurs missions à l’étranger, dont deux au golfe d’Aden.

Plus de 24 frégates de cette classe ont été construites jusqu’à présent, et la marine chinoise prévoit déjà le successeur, le Type 054B, qui devrait équiper pour la première fois un système de propulsion tout électrique.

Type 052D

Le pétrolier ravitailleur 964 Luomahu de Type 903A

Le troisième et dernier bâtiment de la flottille chinoise, le pétrolier-ravitailleur 964 Luomahu, est le dernier des huit bâtiments de la classe Type 903, et cela fait moins d’un an qu’il a rejoint les rangs de la marine chinoise (voir notre dossier « Deux pétroliers ravitailleurs Type 903A admis au service actif« ).

Déplaçant 20 530 tonnes pleine charge, il est capable d’emporter jusqu’à 10 700 tonnes de ravitaillement solide et liquide, et ravitailler trois navires simultanément grâce aux quatre postes latéraux et des postes en flèche ainsi qu’un hélipont pour les VERTREP.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Henri, I’ve heard that the Type 055 will be split into two classes (the Type 055 and Type 055A).
    The Type 055 will be launched soon, while the two under construction at Dalian will be the first two Type 055A. The Type 055 will have 112 VLS cells and displace 12000 tons, while the 055A will have 128 cells and displace 14000 tons. The latter will be launched by the end of 2017.

    How credible do you think this is? Thanks.

LEAVE A COMMENT