Airshow China 2016 : KLJ-7A, le radar à AESA

Pour la première fois depuis 20 ans, un radar à antenne actif (AESA) pour avion de chasse est présenté au Salon aéronautique de Zhuhai par un industriel chinois.

Sa référence, le KLJ-7A. Certains entre vous vont la trouver familier et c’est normal, puisque l’avion de chasse FC-1 / JF-17 de l’armée de l’air pakistanaise, qui est conçu par l’Institut 611 à Chengdu, est équipé d’un radar à balayage mécanique connu sous la référence de KLJ-7 V2.

Le radar à AESA KLJ-7A

Le radar à AESA KLJ-7A avec son couvercle de protection

Dans une conférence de presse organisée par l’Institut NRIET du groupe CETC au 31 Octobre, son directeur adjoint a touché quelques mots sur ce radar à AESA pour avion de chasse et sur plusieurs radars capables de tracer les avions furtifs.

« Le KLJ-7A qui fait sa première apparition publique dans ce salon a une portée de combat de 170 kilomètres », souligne WANG Hongzhe (王宏哲), « Cette portée est équivalente à (celle du radar de) F-35, et c’est surtout réalisé sur un radar ayant un volume beaucoup plus petit en comparaison. »

Interrogé sur la question de savoir si le radar à AESA de le dernier avion de chasse chinois J-20 est plus performant que celui-ci, le directeur adjoint de NRIET sourit : « A votre avis… ? »

Le radar KLJ-7 V2 à balayage mécanique

Le radar KLJ-7 V2 à balayage mécanique

A noter que le chiffre de 170 kilomètres en portée de KLJ-7A devrait être obtenu en mode Air-Air, sur une cible standard d’une SER de 5 m².

Étant donné sa petite taille (~ Ø600 mm) et sa référence officielle, il est plus que probable que le KLJ-7A soit développé pour la version Block III de JF-17, qui envisage justement de remplacer son radar actuel par un radar à AESA. Cette information a été confirmée plus tard par un autre responsable technique de NRIET dans une interview.

Le KLJ-7A va offrir donc environ 55% de distance de détection supplémentaire à l’avion pakistanais mis à niveau, donnant ainsi un avantage tactique très intéressant et va lui permettre d’employer d’autres types de munition à longue portée.

On connait encore peu sur ce nouveau radar à AESA chinois, comme son poids, la puissance d’émission moyenne, le MTBF ou encore le type de matériaux (GaAs ou GaN) utilisé pour les MMIC par exemple.

En revanche, selon le même responsable technique de NRIET cité plus haut, l’antenne AESA de KLJ-7A comprend « plus de 1 000 » T/R, qui effectue de balayage électronique sur 2 dimensions. On sait également que le radar peut suivre 15 cibles et en engager au moins 4 simultanément, contre 10 et 2 pour son prédécesseur à balayage mécanique. Le radar dispose également au moins 11 modes de fonctionnement dont l’imagerie SAR, le mode Air-Sol et Air-Mer.

Sur ces photos prises en avant-première au stand de NRIET, on peut voir trois modules à l’arrière du radar – l’alimentation, le calculateur et la cellule de refroidissement. L’antenne et le module de calculateurs sont refroidis par liquide, comme ce qui est marqué sur le boîtier.

Le plupart des radars embarqués en Chine, que ce soit pour les avions de chasse ou les AWACS, sont développés par l’Institut 14 (NRIET), l’Institut 38 ou l’Institut 607. Les deux premiers sont filiales du groupe électronique chinois CETC, tandis que le dernier est une filiale du groupe aéronautique AVIC.

Les radars de J-10, J-11B et J-15 par exemple sont conçus par le NRIET, et celui de J-16 par l’Institut 607. Si les rumeurs disent vrai et le nouveau radar de J-20 est réellement développé le NRIET, on pourra sans doute en apprendre plus durant ce Salon de Zhuhai, où la présence de J-20 est désormais confirmée par l’armée de l’air chinoise.

L’affaire à suivre.

Henri K.

 

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comment
  • Interesting system. However, I find it hard to believe that it is developed from the KLJ-7. How could an AESA radar be developed from a mechanically-scanned array radar?

    Does it have dual modes for scanning?

LEAVE A COMMENT