Airshow China 2016 : les 60 secondes de J-20

60 secondes, c’est le temps que les deux J-20 de l’armée de l’air chinoise ont accordé à leur public ce matin, lors de l’ouverture de la 11ème édition du Salon aéronautique de Zhuhai.

C’est vers 10h20 du matin que les deux avions de chasse chinois de dernière génération ont fait leur première entrée en scène, au dessus de l’aéroport Zhuhai Jinwan, où le plus grand événement chinois dans l’aviation a lieu actuellement.

Après une passe ensemble en basse altitude qui a fait hurler le public, car leur arrivée n’avait pas été annoncée, les deux J-20 se séparent – l’un est entré tout de suite dans les nuages et personne ne l’a jamais revu, pendant que l’autre continue les manœuvres.

Un huit à plat, puis une mise en chandelle qui finit par une boucle, le deuxième J-20 disparaît à son tour, laissant son public, visiblement non rassasié, en plan. Le tout en 60 secondes, pas une de plus.

Parmi les passionnés, beaucoup sont ceux qui sont arrivés tôt – très tôt, à 1h du matin – pour avoir la meilleure place sur le toit des deux immeubles qu’ils surnomment « immeubles à canon ».

Mais alors pourquoi ce surnom ?

"Immeubles à canon"

« Immeubles à canon »

Répondant à la question pour savoir s’ils ont été déçus par la « sobriété » de cette première présentation en public de J-20, l’un d’eux sourit, le « canon » dans les mains : « On est là, on l’a vu, on l’a shooté, alors que demander de plus ? ».

C’est le même sourire qu’on peut voir sur le visage des enfants, qui sortent d’un manège du Walt Disney après 3 heures d’attente, toujours prêts à refaire un tour…

On peut aussi se donner une idée sur cette première démonstration en vol, ou simplement un « vol », de J-20 grâce à quelques vidéos prises par les amateurs et les journalistes.

Un photographe amateur sur l’un des « immeubles à canon » :

Un amateur japonais a filmé cette vidéo à résolution 4K (vous pouvez choisir cette résolution dans l’option) :

Deux autres médias chinois qui ont chacun filmé le vol des J-20 :

Une dame habitant non loin de l’aéroport de Foshang a filmé un J-20 qui retourne au sol après la démonstration en vol :

Si on peut regretter, encore une fois, de la sobriété de cette première présentation au public de J-20 – qui aurait pu être un événement explosif, surtout quand on sait ce que les pilotes d’essai de l’armée de l’air chinoise ont déjà fait avec cet avion –  le contraire nous aurait surpris tout autant, car ce n’est pas dans leur façon de faire, où la subtilité est de mise.

Quel est le but des Chinois à dévoiler le J-20 maintenant, alors que l’avion n’est à priori pas à vendre, et qu’il n’est pas non plus opérationnel ?

Est-ce pour « montrer les gros bras » comme aiment répéter les médias chez nous ? Si oui ce message s’adresse à qui, et pour quel objectif précis ? Si non, comment peut-on expliquer ceci ?

La réponse est peut-être déjà donnée par le général de brigade aérienne SHEN Jin Ke, porte-parole de l’armée de l’air chinoise il y a deux mois. Dans la conférence de presse du 7 Septembre dernier, SHEN a déjà laissé entendre que le J-20 va participer au Salon de Zhuhai. : « L’armée de l’air est un corps stratégique, et nous sommes dans une période de mutation cruciale. L’armée de l’air chinoise présentera ouvertement les fruits de ces transformations dans ce salon, pour que ses hommes aient confiance en soi, et que le peuple ait confiance en nous. »

« Ce qu’ils ont, on l’a aussi »

L’objectif de ces 60 secondes de « survol » n’est probablement donc pas pour montrer que le J-20 est le meilleur avion du monde, à ce state il en est encore loin, mais avant tout pour adresser un message à l’intérieur de la Chine : « Ce qu’ils ont, on l’a aussi ».

Les Chinois lambda se rappellent encore très bien, il n’y a pas si longtemps que cela, qu’en 1996, un groupe aéronaval est arrivé devant la porte de la Chine et les pilotes de F-18 frôlaient la côté Est chinoise « librement ». Les matelots chinois sont partis dans leur vieilles coques datant des années 70′, et plein de sacs à cadavre sur les ponts.

Ils se rappellent aussi qu’en 1999, le premier avion furtif américain a largué trois bombes guidées sur une ambassade chinoise et a tué plusieurs personnes, dont les technologies utilisées sont presque « d’extraterrestres » pour eux à cette époque. La Chine s’est « réveillée » ce jour-ci, mais on ne le savait pas encore.

Ou encore en 2001, un J-8II, qui était l’un des avions de conception chinoise les plus avancés pour eux, s’est écrasé en mer de Chine méridionale en interceptant un avion de surveillance à hélice EP-3. Sur cette même période, le F-22 était déjà opérationnel depuis plus de 4 ans.

Pour finir, Robert Michael Gates, alors secrétaire à la Défense des États Unis en 2009, annonçait publiquement dans un discours que « les Chinois ne sauront pas faire un avion de 5ème génération avant 2020 ».

Et nous sommes aujourd’hui le 1er Novembre 2016 – 5 ans en arrière je n’aurais jamais imaginé de voir un J-20 publiquement, et 10 ans plus tôt j’aurais fait comme tout le monde, à rigoler : « Ah bon, les Chinois savent faire des avions ? »

Ces 60 secondes sont donc, à mon sens, suffisantes pour faire comprendre beaucoup de choses, en toute subtilité, à la chinoise peut-être, mais assez clair pour tout le monde.

Et on retrouve et retrouvera certainement d’autres « 60 secondes » de ce genre dans d’autres domaines – les Sciences fondamentales, l’aérospatiale, la construction navale, l’aéronautique…etc…etc.

Alors la vraie question d’aujourd’hui est, y-a-t-il d’autres 60 secondes demain à Zhuhai… ? 🙂

Henri K.

 

Courtesy : 人民画报, 中国军网, 赤卫QianBaiHua, 卉sama_, 烽火议军情, 中华网军事频道, DS大彪, bassman1, DS北风

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Bonjour,
    – Quel a été l »evenement que vous avez cité : « 1996, un groupe aéronaval est arrivé devant la porte de la Chine et les pilotes de F-18 frôlaient la côté Est chinoise « librement ». Les matelots chinois sont partis dans leur vieilles coques datant des années 70′, et plein de sacs à cadavre sur les ponts. » ?
    Il y avait bien eu en 1996 l’envoi de 2 porte avion americain pres des cotes chinoises, mais je ne savais pas qu’il y avait eu des morts ???

    – Je suppose que « L’écoulement d’air généré par les LERX » (« fumées » visibles aux bouts des LERX ou aux bouts des ailes, frequent en vol de demonstrations pour divers types d’appareils) sont provoqué expressement par ejection volontaire de ‘air/fumée ?

  • Quel est le SER de cet avion et comment se compare t-il face aux F-35, Typhoon, Rafale, PAK F-50 ou encore le F-22?

      • La comparaison au niveau de la manoeuvrabilité. L’avion semble moins agile, pas de « cobra de Pouagatchev » lors de la démonstration, ni d’autres figure comme le Kulbit ou la manoeuvre de Herbst

        De plus, la surface alaire de l’engin semble plus faible que les F-22 ou le PAK-Fa F-50.

          • Une partie des réponses: pas fait pour le dogfight ni super furtif:

            http://www.dsi-presse.com/?p=7927

            Qu’en pensez-vous? Totalement en désaccord ou partiellement en accord? Des réserves?

LEAVE A COMMENT