AG600 : le plus grand hydravion du monde bientôt prêt pour le premier vol

L’avionneur chinois CAIGA (China Aviation Industry General Aircraft Co.,Ltd.) du groupe AVIC s’apprête à faire voler son AG600, le plus grand hydravion du monde, avant la fin du premier semestre 2017.

AG600

Les pales JL-4A-1 et les turbopropulseurs WJ-6 (Photo : 中航工业通飞)

Ce premier vol arrivera donc avec quelques mois de retard par rapport au plan initial, tout comme le premier avion de ligne moyen courrier chinois C919. Il s’agit de deux des plus importants événements du secteur aéronautique chinois de cette année.

Depuis son roll-out de la chaîne d’assemblage à Zhuhai en Juillet 2016, l’avion immatriculé B-002A a terminé successivement les essais au sol de ses différents systèmes embarqués, comme l’avionique, le contrôle environnemental et la commande de vol. Le lundi 13 Février, les ingénieurs d’essais ont notamment testé avec succès le système d’extinction incendie, ainsi que le système de contrôle des moteurs et celui de carburant, avant de démarrer pour la première fois les quatre turbopropulseurs WJ-6 choisis pour l’AG600.

Deux jours après, le 15 Février, un autre appareil d’AG600 a également commencé une série de tests statiques au sol à Xi’an Yanliang qui dureront 60 jours. Les résultats de ces tests donneront alors le feu vert au vol inaugural de l’avion.

AG600

Le président chinois XI Jin Ping dans le cockpit d’un AG600.

L’AG600 est l’un des trois projets de « Grand avion » approuvé par le gouvernement chinois il y a une dizaine d’années (les deux autres sont l’avion de transport militaire Y-20 et le moyen courrier C919). Avec une masse au décollage de 53 500 kg, il est le plus grand avion amphibie actuellement en développement du monde. L’AG600 sera utilisé comme bombardier d’eau et aussi dans le sauvetage maritime, en fonction des missions il peut puiser 12 tonnes d’eau en 20 secondes ou transporter jusqu’à 50 personnes, avec un rayon d’action de 1 650 km.

Le programme enregistre jusqu’à présent un carnet de commande de 17 appareils, mais le groupe AVIC prévoit déjà de produire 60 exemplaires dans les 15 ans à venir. On estime que l’AG600 jouerait aussi un rôle important dans la consolidation des positions chinoises en mer de Chine méridionale, notamment dans la patrouille maritime, le transport entre les îlots et le sauvetage en mer.

Il est à noter que 98% de structure et des composants de cet avion viennent des fournisseurs en Chine, qui comptent plus de 150 entreprises et une dizaine d’universitaires.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT