Type 927 : A bord du plus grand navire-école de la marine chinoise

Admis au service actif par la marine chinoise il y a un peu plus de 7 mois, le nouveau navire-école 83 Qi Ji Guang de classe Type 927 a pris le large, mi-Septembre, pour sa première tournée haute mer qui va durer 76 jours.

Le navire et son équipage rendront visite respectivement à Lisbonne (Portugal), Tarente (Italie), Colombo (Sri Lanka) et Sattahip (Thaïlande), et fera une escale technique au port de Salalah à Oman.

Les élèves que composent l’équipage de 549 personnes viennent de six académies navales chinoises – l’université d’ingénierie navale, l’Académie navale de Dalian, l’Académie des sous-mariniers, l’université d’aviation navale, l’université de médecine navale et l’Académie des sous-officiers de la marine chinoise – parmi lesquels comptent 32 élèves féminines et 20 sous-officiers.

Comment ces centaines d’homme et femme vivront-t-il sur ce navire-école déplaçant près de 10 000 tonnes ? Les journalistes militaires de la marine chinoise qui font parties de la sortie ont fait un reportage axé sur quatre grands domaines de la vie quotidienne d’un Chinois, à savoir « s’habiller, manger, dormir et sortir » (衣食住行).

Chaque matelot de la marine chinoise a en général trois types de tenu à bord, l’uniforme standard, l’uniforme de formation (camouflage digital bleu) et l’uniforme d’entraînement physique (la marinière, tricot rayé). Et contrairement aux très vieux bâtiments chinois, laver et sécher les tenues ne se font plus sur les ponts.

Le Type 927 est doté de quatre blanchisseries séparées homme et femme. Les élèves montés à bord doivent y travailler par quarts.

Grâce aux plusieurs laves-linges et armoires de désinfection et de séchage, et surtout beaucoup d’huile de coude, chaque équipage peut récupérer ses vêtements propres dans les deux heures au plus vite.

Manger, qui joue un rôle important dans la culture chinoise, occupe une place non négligeable sur le 83 Qi Ji Guang, pas moins de 18 compartiments sont réservés à la cuisine, le conditionnement et les cantines pour pouvoir alimenter 350 personnes simultanément, dont une cantine des matelots de 200 couverts.

Chaque cantine est aussi équipée de quatre télévisions qui permettent de retransmettre des émissions en Chine.

Le self propose pour chaque repas quatre différent types de plat, une soupe et deux sorts d’accompagnement. Les fruits sont fournis à tous les déjeuners du midi.

Si l’évolution rapide des équipements d’arme demeure l’un des points captivants quand on observe la montée en puissance de la marine chinoise, le niveau de vie à bord des bâtiments militaires chinois est aussi un autre indicateur important car il impacte directement sur l’endurance et le moral de l’équipage.

Et c’est probablement dans ce domaine que l’on connait le moins.

Ce Type 927 qui mesure 163 mètres de long et 22 mètres de large dispose de 102 cabines qui peuvent héberger 552 personnes au total. Chaque cabine est équipée de bureaux, armoires, téléphone et climatisation centrale.

La majorité de ces cabines est conçue pour six ou huit personnes, mais il existe aussi des cabines de quatre, deux voir une personne, où se trouvent leur propres salles de bain et télévisions numériques.

Et tout comme les navires de guerre chinois de nouvelle génération, l’eau chaude est fournie 24 heures sur 24 à bord.

Pour prendre en compte le fait que les élèves pourraient ne pas encore s’habituer au déplacement dans les couloirs confinés, ceux du Type 927 sont pour la plupart élargis.

Le navire a aussi sa propre pharmacie, salle de radio, salle d’opérations et d’anesthésie, ainsi que les salles de sport, bibliothèques, théâtre multi-fonctions de 134 places, voir même une salle de karaoké…

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT