Le 2e C919 se prépare pour son vol inaugural d’ici fin 2017

Sept mois après le vol inaugural du premier prototype de son programme moyen-courrier C919, l’avionneur chinois COMAC s’apprête à passer à la vitesse supérieure en préparant le deuxième C919 à son envol.

La date, selon le compte Twitter de COMAC America Corp., est prévue d’ici deux semaines au vendredi 15 Décembre. L’appareil immatriculé 10102, ou B-001C, devrait décoller de l’aéroport international de Shanghai-Pudong, comme son aîné il y a quelques mois.

Le deuxième C919 est maintenant sur sa dernière ligne droite et a mené, jeudi dernier, son premier essai de roulage à faible vitesse sur la piste numéro 5 de Pudong, après avoir passé un ensemble de tests au sol (On Aircraft Test Procedures, OATP) avec succès.

Neuf points de vérification ont pu être contrôlés à l’arrêt et durant le taxiing, lors de cette sortie qui a commencé à 13h16 heure locale et qui s’est terminée vers 14h52.

Le commandant WU Xin (吴鑫), qui était co-pilote lors du vol inaugural du premier C919 le 5 Mai dernier, a été secondé par XU Yuan Zheng (徐远征), un pilote expérimenté avec plus de 6 000 heures de vol au compteur, et accompagné par un observateur et deux ingénieurs d’essai.

A noter qu’avec les expériences acquises sur le premier prototype 10101, les équipes de COMAC ont su accélérer le rythme que ce soit sur les chaînes de montage ou en essais. On remarquera alors que le cycle entre l’assemblage final du deuxième C919 et son premier vol prévu est pratiquement divisé par cinq par rapport au premier du programme, passant de près de deux ans à moins de cinq mois seulement, du moins pour ce qu’il a été prévu.

Les essais de roulage au sol sont eux aussi réduits de moitié – le premier C919 a débuté ses essais de roulage fin Décembre 2016 et a effectué son premier vol début Mai, alors qu’en moins d’un mois l’appareil 10102 devrait déjà terminer les roulages et s’envoler.

Et depuis son départ le 10 Novembre dernier au China Flight Test Establishment, un complexe situé à la banlieue de Xi’an et spécialisé dans la certification des avions civils et militaires chinois, le premier prototype de C919 a lui aussi augmenté la cadence de ses essais en vol.

Après deux semaines de repos, l’avion a repris ses ailes le 23 Novembre et a réalisé, depuis, six vols de qualification. Les données ne sont pas toutes accessibles publiquement mais la plupart de ces vols dure plus de deux heures.

En tout, le C919 #10101 a accumulé douze vols d’essai dont six à Shanghai, et six à Xi’an.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

No comments

LEAVE A COMMENT