Et si le passage de la FREMM a fait réagir la marine chinoise aux Paracels ?

Depuis mi Novembre, la marine chinoise a organisé pas moins de 15 exercices navals rien que dans la partie Nord de la mer de Chine méridionale, parmi lesquels plus de la moitié ont lieu autour des îles Paracels, un archipel composé de 130 îles coralliennes, récifs, récifs découvrants et hauts fonds, situé à moins de 300 km des côtes vietnamiens et chinois.

Peu des détails ont été révélés sur les manœuvres militaires menées par les forces navales chinoises sur zone, mais on sait tout de même qu’elles sont pour la plupart à balles réelles, et que les forces aériennes de la marine ainsi que celles de l’armée de l’air chinoise ont été impliquées, si l’on croit aux 19 alertes de sécurité maritime et messages aux navigants aériens (NOTAM) publiés par les autorités chinoises pour signaler les zones de danger.

On remarquera alors que les 15 exercices sont répartis sur neuf endroits différents – dont trois sur le côte Est de l’île de Haïnan, un près du côte vietnamien, et cinq autour de certaines îles de Paracels – et le premier exercice a commencé le 15 Novembre, c’est-à-dire à peine trois semaines après la mission de renseignement de la frégate FREMM Auvergne dans la région, avec un presque « arrêt » tout près des Paracels.

Il est difficile de dire pour le moment si cette série de manœuvres militaires chinoises aux Paracels a été provoquée par le passage de la frégate française. Mais si on s’appuie uniquement sur les éléments institutionnels rendus publiques, on notera que les zones interdites d’accès sont pour la grande majorité de petite taille, n’excédant pas les 10 miles nautiques en largeur, et elles se concentrent autour de quatre îles en particulier, à savoir l’île de Yongxing (永兴岛, Woody Island), Pattle Island (珊瑚岛), Money Island (金银岛) et Duncan Island (琛航岛).

Les périmètres semblent donc être trop petits pour un quelconque exercice de tirs de missile anti-navire, sauf peut-être pour des tirs d’artillerie de défense côtière.

Paracels

Les zones interdites d’accès pour exercices aux Paracels, et les emplacements connus de la frégate FREMM fin Octobre (Image ; East Pendulum)

En revanche, les NOTAM signalant le danger pour tout survol non autorisé indiquent que les espaces aériens étaient fermés sous les 15 000 mètres d’altitude. Cela pourraient donc suggérer la présence des forces aériennes sur zone au moment des exercices.

Cet éléments concorde aussi avec plusieurs reportages télévisés de CCTV, mentionnant plusieurs exercices militaires récents de l’armée chinoise en mer de Chine méridionale.

On dénombre donc un exercice d’assaut de largage de mines aéroportées mené par les chasseurs bombardiers JH-7A de la flotte du Sud, un entraînement au combat aérien des chasseurs lourds J-11BH de la flotte du Sud, et un autre exercice aérien de l’armée de l’air chinoise aux Paracels, impliquant aussi des JH-7A et des chasseurs lourds J-11B.

On notera que ces J-11B de la 1ère brigade de PLAAF qui venaient du sud du continent ont posé dans la nuit sur la base aérienne de l’île de Yongxing, la plus grande fortification militaire chinoise aux Paracels, après leur simulation de combat aérien dans les environs. Il s’agit à priori du premier déploiement des appareils de l’armée de l’air chinoise sur l’île, alors que ce sont habituellement des chasseurs de la marine qui s’y basent.

Mis à part les appareils tactiques, les bombardiers régionaux chinois H-6K ont également effectué des « patrouilles normalisées » en mer de Chine méridionale en ce deuxième quinzaine du mois de Novembre, mais cela ne semble concerner uniquement les Paracels mais s’étend jusqu’aux Spratleys, au sud de la mer de Chine méridionale.

Quant aux flottes de surface, on apprend qu’un LPD de Type 071 et son groupe amphibie avaient mené un exercice naval dans la région le 15 Novembre, mais on ignore si cela a été dans la zone des Paracels.

Henri K.

Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

Latest comments
  • Que ferait l’APL si la France envoyait son porte avion avec plein de Rafale se « promener » dans la region?

      • Des incidents du genre « J-8 vs. Orion EP3 » ou encore « Song vs. GAN » sont tout de même possibles…

  • Le largage de mines par des chasseurs à réaction m’étonne. Je ne voit pas qui en Europe utilise cette méthode qui vu la diminution importante des avions de patrouille maritime chez nous ne serait pas à dédaigner.

LEAVE A COMMENT