6 329 mètres : un planeur sous-marin chinois bat le record de profondeur

On se rappelle tous du planeur sous-marin de l’US Navy qui a été saisi mi-Décembre 2016 en mer de Chine méridionale, puis rendu quelques temps après, par la Chine, mais peu savent que les Chinois développent eux aussi depuis une dizaine d’année le même type d’engin.

Planeur sous-marin

Le même modèle de planeur sous-marin de l’US Navy a été capturé par la Chine en Décembre 2016. (Photo : US Navy)

L’un entre eux, le Hai Yi (海翼), ou Sea Wings si on traduit littéralement, vient de battre le record mondial de profondeur pour les planeurs sous-marins, en atteignant 6 329 mètres au-dessous du niveau de la mer, avant d’être récupéré avec succès par les scientifiques de l’Institut SIA (Shenyang Institut of Automation), sous-entité de l’Académie chinoise des Sciences.

Le planeur sous-marin chinois, développé par les équipes de SIA depuis 2003, est parti le 15 Janvier dernier avec le navire océanographique des abysses Exploration-1, pour une mission qui devrait durer deux mois dans la fosse des Mariannes, à l’Ouest de l’océan Pacifique.

L’engin a accumulé jusqu’à présent 87 heures et 48 minutes de plongée en 12 descentes, et a parcouru une distance de 134,6 km sous la mer, ce qu’il lui permet de renvoyer une quantité importante de données scientifiques sur la fosse.

« Quand les données de 6 329 mètres nous sont parvenues, nous avons tous été fous de joie. » raconte JIN Wen Ming, l’un des 31 chercheurs du SIA qui se trouvent à bord de l’Exploration-1, « Mais moi j’étais un peu stressé, parce que l’an dernier nous avons perdu ici le contact avec l’un de nos planeurs sous-marins qui voulait défier le niveau de 6 000 mètres. »

Cette réussite du planeur Hai Yi va maintenant permettre aux chercheurs chinois de travailler sur la prochaine étape – les 7 000 mètres de profondeur.

Le projet de ce planeur sous-marin chinois a été lancé en 2003 suite à l’embargo des technologies associées par les pays occidentaux. En Octobre 2005, le premier prototype de Hai Yi a été fabriqué et a mené les premiers essais au lac avec succès.

D’autres prototypes, d’une longueur de 2 mètres et capable d’atteindre jusqu’à 1 200 mètres de profondeur, ont rapidement été conçus.

Les essais en mer se sont enchaînés avec trois sorties près de la Chine en 2009, la première descente en océan pacifique en 2001, la première tournée en mer de Chine méridionale en Juillet 2012, et les tests d’endurance de plus de 1 000 km et sur 30 jours en Septembre 2014. Et après chaque campagne d’essais l’engin évolue, aussi bien en capacité et en fonctionnalité.

En 2015, après 12 ans de développement, le premier planeur sous-marin Hai Yi version industrielle a été livré  aux clients chinois.

Il est à noter que d’autres projets chinois de planeur sous-marin sont également en développement. On peut citer par exemple le Hai Yan (海燕) de l’Université de Tianjin, qui est équipé d’un système de propulsion hybride, ou encore le Hai Xiang (海翔) de l’Institut 702 du groupe naval CSIC, qui a mené un essai en mer de Chine méridionale il y a deux ans.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

LEAVE A COMMENT