58e, le programme de corvette Type 056 touche à sa fin ?

1 000, 4 000, 6 000 et 12 000… Tels sont des catégories standardisées de tonnage que la marine chinoise a décidé, au début des années 2000′, pour ses bâtiments de combat, hormis des flottes de soutien et auxiliaires. Le programme de corvette Type 056 est né quelques années plus tard pour remplacer, progressivement, un grand nombre de corvettes vieillissantes et de classes différentes, et correspond donc à la catégorie « 1 000 tonnes » par son déplacement à charge inférieur à 1 400 tonnes.

C’est pour cette raison que, par tranches successives de commande au fil des plans quinquennaux depuis 2010, le Type 056 est en voie de devenir l’un des plus grands programmes chinois de navire militaire, en terme de nombre de bâtiments construits, comme le Type 037 et variantes qui lui précède.

Si le nombre définitif de Type 056 qui sera en dotation par la marine chinoise n’est jamais officiellement révélé, des sources proches du dossier ont plutôt convergé vers le chiffre de 64 pour le moment. Et avec la mise à l’eau de la 58e coque il y a quelques jours au sud de la Chine, il n’est pas impossible que la construction pour ce programme, du moins pour les commandes sino-chinoises, va bientôt toucher à sa fin.

En effet, la mise à l’eau du 627 Enshi (恩施) jeudi dernier, au chantier naval Huangpu situé près de Guangzhou, a été révélé par deux médiaux locaux de la ville d’Enshi, l’un a d’ailleurs déjà supprimé son article sur le compte Weixin pour des raisons inconnues.

Il faut se rappeler que les médias chinois sont de moins en moins motivés à divulguer ce genre de nouvelles, probablement pour ne pas susciter de craintes supplémentaire sur l’expansion rapide des forces navales du pays, ou alors ce genre de nouvelles n’a peut-être plus d’audience comme c’est devenu bien trop fréquent et « trivial ».

Quoiqu’il en soit, on apprend dans les textes qu’une délégation composée de plusieurs personnalités civiles et militaires de cette ville de minorités ethniques, en province du Hubei, s’est rendue à Guangzhou le jeudi 7 Mars pour assister à la cérémonie de mise à l’eau d’une corvette portant le nom de la ville.

La même délégation a également rencontré l’Unité 91192, c’est-à-dire la 18e flottille de frégate de la Flotte du Sud, qui va réceptionner cette nouvelle corvette aux côtés d’au moins 2 autres qu’elle opère déjà. Les deux parties ont signé des accords de collaboration comme la coutume le veut.

Type 056
Réunion entre la délégation locale de la ville Enshi et l’Unité 91192 (Image : 广东省恩施商会)

Niveau statistique, si le suivi est bon puisque les données se font de plus en plus rares aujourd’hui, il s’agit du 58e Type 056 mis à flot depuis le début du programme en 2012, versions d’export exclues, le 4e en 2019, et le 16e construit par le chantier naval Huangpu.

Ce chantier naval fondé en 1851 fait partie de l’un des quatre chantiers navals participant à la construction des Type 056. Avec 16 coques de construit au compteur, Huangpu Wenchong se positionne loin devant le chantier naval Wuchang (12) et Liaonan (10), mais reste derrière la société sœur Shanghaïenne Hudong-Zhonghua (20), appartenant au même groupe naval CSSC.

On peut voir également que le programme maintient un rythme soutenu de production depuis 2011. A part en 2017 où seulement 3 corvettes ont été mises à l’eau, les industriels chinois parviennent à sortir tout de même entre 6 et 10 coques par an. Et avec déjà 4 en ce premier trimestre 2019, il est possible que ce soit encore une année « pleine » pour le programme.

Type 056
Suivi de construction des corvettes Type 056 par an (Image : East Pendulum)

Est-ce que nous verrons les dernières bâtiments Type 056 à l’eau d’ici fin d’année, ou au plus tard en 2020, ou d’autres commandes supplémentaires verront le jour avec l’arrivée du 14ème plan quinquennal (2021-2025) ? Rien ne permet de le dire avec des données publiques aujourd’hui, mais cela dépend certainement de l’évolution des organisations au sein de la marine chinoise qui est en expansion, l’évolution du contexte géopolitique et de ses besoins propres.

Si la Chine estiment qu’il est possible d’assurer la protection de ses côtes et de ses ZEE avec 64 corvettes, divisées en deux variantes normale et ASW, alors il est probable que la capacité de production actuelle sera ré-allouée à d’autres domaines, mais cette estimation nécessite des études bien plus poussées.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT