12 nouveaux élèves-pilotes rejoignent le régiment aéronaval

Pour les 12 jeunes pilotes de chasse qui viennent de l’armée de l’air et de la marine chinoise, le jour du 30 Novembre 2016 est très important pour leur carrière – Ils font désormais officiellement partie du régiment aéronaval, une entité encore très prestigieuse pour les milliers de pilotes militaire en Chine, car s’ils réussissent leurs formations, ils deviendront l’un des rares pilotes chinois qui sont autorisés à décoller et apponter sur les porte-avions.

Mais pour l’heure, les pilotes de chasse expérimentés qu’ils étaient redeviennent les élèves, tout est à recommencer de zéro. Ils vont entamer maintenant un cursus long de 3 ans et demi, sans avoir la garantie que tout le monde aura la chance d’aller un jour sur le ou les porte-avions chinois.

En effet, c’est après la cérémonie de commémoration de leur collègue ZHANG Chai (张超), mort en fin Avril dans un accident de son avion J-15 alors qu’il était sur le point de passer sa certification, que les 12 hommes, âgés de 26 à 36 ans, ont prêté serment devant le pavillon de l’armée chinoise et sous le regard de l’amiral WU Shengli, commandant en chef de la marine chinoise.

Certains entre eux vont probablement obtenir leur certificat de pilote aéronaval en 3ème trimestre 2020, et ce peut-être même à bord du 2ème porte-avions chinois, que la marine chinoise devrait réceptionner un an auparavant.

Cette nouvelle sur l’introduction de 12 nouveaux élèves-pilotes nous révèle plusieurs choses intéressantes. En premier lieu, le nombre d’élèves-pilotes par « vague » de formation a doublé, passant de 6 à 12 désormais. Cela signifie qu’après 7 ans de campagnes pour chercher la meilleure façon de former des pilotes aéronavals – et ce même au prix de la vie de l’un des pilotes et la perte de deux avions, car la Chine part pratiquement d’une feuille blanche dans le domaine – le cursus de formation semble être stabilisé, et il peut donc être « industrialisé » et proposé à un plus grand nombre de pilotes potentiels.

Ensuite, la sélection des jeunes candidats ne se limite plus qu’au sein des pilotes de la marine, ceux de l’armée de l’air chinoise peuvent aussi « tenter leur chance » maintenant. Cela pourrait être révélateur de deux points – la pression pour former un nombre suffisant de pilote aéronaval est de plus en plus grande avec l’arrivée prochaine des nouveaux porte-avions, et les barrières entre les corps d’armée n’existe plus, en tout cas pas dans le domaine des forces aéronavales – ceci témoigne une certaine importance stratégique du sujet pour l’armée chinoise, et on peut  donc être certain que la doctrine d’utilisation des futurs groupes aéronavals chinois sera très loin de celle de la marine soviétique.

Et ce dernier point est également confirmé aujourd’hui dans un reportage télévisé diffusé sur CCTV-7, où les journalistes de l’armée chinoise indiquent que les pilotes de J-15 sont actuellement en train de s’entraîner non seulement aux combats Air-Air, mais aussi et surtout en « missions de frappe Air-Sol et Air-Mer ».

Il est à noter que, avec ces nouveaux éléments, le modèle que j’ai construit en mois d’Août pour pronostiquer le nombre de pilotes aéronavals chinois qualifiés versus le besoin est à revoir, car selon cet « ancien » modèle, qui tient compte par exemple du nombre des élèves dans chaque « promotion » depuis 2009, la marine chinoise pourrait manquer jusqu’à 29 pilotes aéronavals une fois le deuxième porte-avions arrivé, et cette « pénurie » pourrait même atteindre le chiffre de 67 pilotes en 2023, un an après l’admission au service actif du 3ème porte-avions…

Estimation du nombre de pilotes aéronavals formés (Source : East Pendulum, le 22 Août 2016)

Estimation du nombre de pilotes aéronavals formés (Source : East Pendulum, le 22 Août 2016)

Mais ces nouveaux éléments communiqués aujourd’hui prévoient une situation moins pire que prévue. Il faut tout de même rétablir un nouveau modèle en tenant aussi compte du nombre de pilotes retirés du service ou accidentés. Cela fera certainement l’objet d’un nouveau dossier dans les semaines à venir.

En attendant, il semblerait que depuis la 4ème vague de formation, démarrée en 2ème trimestre 2012, la marine chinoise lance une nouvelle « classe » tous les 6 mois. Si ce rythme est maintenu jusqu’à présent, les 12 nouveaux élèves d’aujourd’hui devraient faire partie de la 12ème promotion. Et une simulation rapide montre qu’on est en ligne au niveau des dates.

Planning (estimatif) des 6 promotions de pilotes aéronavales chinois. Date : 2016-08-23

Planning (estimatif) des 6 promotions de pilotes aéronavales chinois. Date : 2016-08-23

Un tout dernier point qui est intéressant – après quelques mois d’attente, nous avons enfin une nouvelle preuve que la production des avions J-15 est toujours en cours. En effet, sur l’une des photos diffusées à l’occasion par les médias, on peut apercevoir la présence d’un appareil immatriculé 119, qui est le 20ème J-15 de série (le premier commence à numéro 100) et le 10ème avion du Batch 02 – On distingue le chiffre 0210 sur l’entrée d’air droite de l’appareil, qui se lit « 02.10 ».

12 nouveaux élèves-pilotes recrutés dans le régiment aéronaval chinois (Source : 中国之声《国防时空》)

L’affaire à suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Savez-vous si ce  »régiment aéronaval » a une désignation officielle style ‘.1er régiment aéronaval de la marine de l’armée populaire de libération » ?

LEAVE A COMMENT