Le 11ᵉ destroyer Type 052D mis à flot

6 jours seulement après la mise à flot de son 10ᵉ destroyer Type 052D au chantier naval Changxing Jiangnan à Shanghai, la marine chinoise voit déjà son 11ᵉ destroyer de la même classe mis à l’eau, cette fois-ci dans le Nord du pays, au chantier naval DSIC (Dalian Shipbuilding Industry Co., Ltd.) à Dalian.

La cérémonie du lancement a eu lieu le 3 Août 2016, près de la cale sèche n°1 de DSIC. Le PDG du groupe de construction navale CSIC, ainsi que le Commandant adjoint de la flotte du Nord et l’adjoint au maire de la ville de Chengdu, ont assisté à la cérémonie.

La présence de ces deux derniers signifie que ce bâtiment de guerre sera nommé « Chengdu » et sera affecté à la flotte du Nord. L’admission au service actif de ce bâtiment devrait avoir lieu avant fin 2018.

Si ma prévision est exacte, alors on pourra compter un nouveau Type 052D de plus dans les rangs de la marine chinoise en 2016, deux de plus en 2017 et même quatre en 2018.

Mis sur cale en premier trimestre 2015, ce 11ᵉ destroyer de Type 052D est le dernier navire construit dans la plus ancienne cale sèche du DSIC. Après plus de 60 ans de loyaux services, la cale sèche n°1 sera démantelée dans les mois à venir.

Construction synchrone des Type 052D aux deux chantiers navals

Statistiquement, on constate que les deux chantiers navals qui participent à la construction de ce programme sont presque synchrones pour les 4 derniers lancements – le 1er Type 052D pour Dalian et le 8ᵉ pour Shanghai ont été mis à l’eau à un mois d’intervalle, et maintenant à seulement 6 jours d’écart pour le 2ᵉ à Dalian et le 9ᵉ à Shanghai.

Le suivi et la prévision des destroyers de Type 052D, fabriqués à 2 chantiers navals différents.

Le suivi et la prévision des destroyers de Type 052D, fabriqués à 2 chantiers navals différents.

Il sera maintenant intéressant de comparer l’efficacité des processus de fabrication entre ces deux chantiers navals, qui sont assez différents pour cette même classe de navire, en observant notamment la vitesse à laquelle les bâtiments seront armés.

L’affaire à suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT