10 935m ! Le record chinois de profondeur

Dans la conférence de presse du 23 Août organisée par l’Académie chinoise des Sciences, on apprend que 3 engins chinois ont 5 fois atteint plus de 10 000m de profondeur, dans la fosse des Mariannes.

Le vaisseau-mer Tan Suo 1

Le vaisseau-mer Tan Suo 1

Le vaisseau-mer Tan Suo 1 (Explorer 1) est parti du port de Sanya le 22 Juin dernier pour mener sa première mission d’exploration (TS01-01) au Challenger Deep, le point le plus profond jamais mesuré dans les océans, qui se situe à l’extrémité sud de la fosse des Mariannes.

Il transportait avec lui une soixantaine de scientifiques venant de 7 institutions ainsi que plusieurs sondes, planeurs sous-marins et ARV (Autonomous Robotic Vehicle), pour réaliser la première mission chinoise en 10 000m de profondeur. L’équipage et le navire sont rentrés au port le 12 Août.

Selon la publication de l’Académie chinoise des Sciences, la mission a permis de récolter un grand nombre de données scientifiques, essentielles pour la suite des programmes.

Au niveau des réalisations notables, l’élévateur « Expérience in situ » ainsi que deux atterrisseurs « Hai Jiao » et « Tian Ya » ont réalisé 17 plongées de grande profondeur.

« Expérience in situ » et « Tian Ya » ont dépassé 3 fois les 10 000m de profondeur, dont une fois à 10 935m. Les sondes ont travaillés plus de 12h en fonds marins.

L’ARV « Hai Dou » a mené, quant à lui, 5 descends en mer – une fois à 8 000m, deux à 9 000m et deux à 10 000m. Le robot autonome bat ainsi le record chinois de profondeur avec 10 767m au compteur.

Le planeur sous-marin développé par l’Académie a également atteint 5 751m de profondeur, proche du record mondial à 6 000m.

Les scientifiques chinois ont largué 9 sondes sismologiques à 7 731m et ont collectés des données sismiques de fonds marins supérieur à 7,7 de magnitude. Des prélèvements d’eau, des mesures océanographiques et plus de 2 000 échantillons vivants ont été récupérés.

On peut voir ces sondes et les échantillons récoltés dans ce reportage de CCTV

A part ce programme autour du vaisseau-mer Tan Suo 1 qui est financé par l’État chinois, un autre vaisseau-mère Rainbow Fish de fond civil mène actuellement ses essais en mer.

Ce programme financé par les sociétés privées en Chine est piloté par la Shanghai Ocean University. A part le vaisseau-mère de 4 000t, le projet comprend aussi 3 atterrisseurs et 1 ARV, ainsi qu’un HOV habité qui permettent à 3 plongeurs de travailler à 11 000m de profondeur.

L’affaire à suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT